Gilet en jersey mi-saison

Il était temps d’apprivoiser ma nouvelle surjeteuse et il me fallait un modèle assez simple, avec de bonnes explications; je l’ai encore trouvé dans le magazine « Coudre c’est facile », numéro 36 de Février 2016; le modèle Loup sauvage m’avait beaucoup plu et je m’étais dit que si j’osais enfin me lancer, ce serait sympa de le réaliser; autant le dire de suite, je me suis éclatée avec ma surjeteuse, le bonheur total, j’adore cette machine, c’est tellement pratique; il n’y a pas à dire, pour assembler certains tissus, c’est l’idéal et finalement, ce qui m’aura posé le plus de problème aura été de coudre certaines pièces à la machine parce que le jersey, ce n’est pas si facile que ça à coudre quand on en utilise pour la première fois!

J’ai scrupuleusement suivi le pas à pas du magazine qui explique tout très bien, avec en plus une leçon de couture spéciale surjeteuse qui m’a bien servi; la pose de la bordure tout le long du gilet a été laborieuse, il me reste bien des techniques et astuces à connaitre, j’ai donc pris mon temps, cousu à toute petite vitesse et pris un sacré coup de chaud; volontairement je n’ai pas mis de ruban pour souligner la taille, je sais que je ne l’utiliserai pas, par contre plutôt que de laisser les bords du bas du gilet à franc, j’ai cousu une bande de jean extensible pour finir le gilet; rétrospectivement, je me dis que j’aurais pu en mettre aux manches, mais j’ai la flemme de tout enlever et risquer de gâcher mon long travail….

Mon jersey vient de chez Mondial tissus; excellente qualité trouvé cet été lors des soldes, mais ne cherchez pas, il n’y a plus beaucoup de choix de jersey en ce moment en magasin, j’avais envie de faire autre chose dans cette matière, mais ce qui restait ne me plaisait pas; par contre, j’ai trouvé un molleton (1 mètre acheté, 1 mètre offert) pour réaliser une veste chaude, il est superbe et promet quelque chose de joli si je ne loupe pas mon coupon!!

Coudre c’est facile est publié aux éditions de Saxe (https://www.facebook.com/edisaxe/?fref=ts)

un bonbon ou un sort!!

Une fois n’est pas coutume, je fêterai Halloween, mais  à ma façon avec une surprise et une chasse aux bonbons dans toute la maison; même si les enfants sont un peu grands (mes ados en tout cas!), ils aiment bien ce petit moment pour faire plaisir à leur petit frère; donc chacun une « Creepy Bat » façon La souris aux petits doigts et des friandises que cachent ces coquines sournoises.

Un joli tuto proposé par La souris aux petits doigts (https://www.facebook.com/lasourisauxpetitsdoigts/?fref=ts), un reste de laine noir Bergère de France, des yeux brodés en laine chamarrées en lieu et place des yeux sécurisés, un peu de laine blanche pour la bouche et les quenottes et des chutes de feutrine; j’ai choisi 4 couleurs différentes, mais on peut aussi choisir une seule et même couleur en fonction de ce qui reste à la maison. Et voilà une envolée colorée de monstrueuses mignonneries.

La petite Cabane de Mavada

Le livre que j’attendais depuis quelques temps déjà est arrivé, et il est ….magnifique à l’image d’Edwige Foissac, la créatrice de cette petite merveille. Autant vous l’avouer tout de suite, je vais manquer d’objectivité sur ce coup-là, parce que j’adore l’univers de La petite Cabane de Mavada depuis que je l’ai découvert il y a bien 2 ans maintenant, parce que j’aime l’indulgence et la bienveillance de cette jeune femme dynamique, toujours à l’écoute, parce que ces livres sont toujours de vrais mines d’or, riches d’idées, de précision, d’images soignées; et celui-ci ne fait pas exception à la règle.

On y trouve un graphisme coloré et permettant de se repérer aisément dans le livre avec un sommaire en couleur, les créations portent des noms -et même des prénoms- à croquer; comment ne pas succomber à la pochette L’Amour maternel », ou à MayLi la fée des fleurs, ou encore à Tiago le renard ou la pochette « Conter fleurette »! Je trouve le livre même encore plus détaillé que les précédents, avec des pas à pas très précis avec photos; des patrons grandeur nature comme pour les livres précédents, rangés dans leur pochette transparente (petite nouveauté bien appréciée); et toujours les conseils et astuces de la créatrice…J’ai déjà repéré plusieurs modèles dont des doudous forcément, et je vais encore craquer pour un sac, et une pochette, et… Les journées ne vont pas être assez longues, j’ai tant à faire!

Eh, je n’oublie pas de vous donner le titre de ce nouvel opus: « L’univers en couture de La petite Cabane de Mavada (sacs, poupées et autres jolis projets » par Edwige Foissac aux éditions Créapassions

https://www.facebook.com/Creapassionscom-119265774442/?fref=ts

https://www.facebook.com/LaPetiteCabaneDeMavada/?fref=ts

Un lapin à paillettes qui se la joue Art Déco

En représentation spéciale, dans son rôle de bel endormi, je vous présente le Lapin à paillettes de La souris aux petits doigts; bon, pas de paillettes, mais une laine chamarrée gris-blanc qui lui donne un petit air Art déco faussement sage.

Au fil de mes visites sur FB, j’ai « rencontré » de belles personnes, découvert des Blogs merveilleux dont fait partie celui de « La souris aux petits doigts »…de fée; c’est une virtuose de l’aiguille, une personne au grand coeur qui propose pour les yeux des merveilles à voir et pour qui veut s’y essayer, de jolis tutos pour tous les talents; c’est un vrai coup de coeur et je ne peux que vous conseiller de lui rendre une petite visite:

https://www.facebook.com/lasourisauxpetitsdoigts/?fref=ts

http://lasourisauxpetitsdoigts.blogspot.fr/

Couture, tricot, crochet, bijoux, cuisine….il y a de quoi trouver son bonheur!

Alors mon petit Lapin à paillettes qui se la pète quand même sans ses paillettes, je l’ai crocheté en laine Phildar Charly, doublé de coton chine Bergère de France; pour l’écharpe, un peu de Barisienne Bergère de France coloris Caraibes et pour le coussin la petite pelote de laine fournie aux éditions Hachette « Le crochet facile »; et oui, à 0,99 centimes, j’en ai forcément acheté un!! et voici monsieur Lapin prêt pour la fête, ou la sieste, prêt pour un gros calin, c’est certain!

Casquette Gavroche

De la couture, pour changer du crochet que je pratique assidûment ces derniers temps, avec un projet totalement nouveau pour moi, absolument irréalisable il y a encore quelques mois et que je termine sans trop de mal, même si comme toujours je ne suis pas entièrement satisfaite;  l’an dernier j’avais acheté « Coudre c’est facile » numéro 36 et les projets tous plus beaux les uns que les autres m’avaient beaucoup plu; j’avais l’intention de coudre mes vêtements, il me fallait un magazine abordable, j’ai trouvé celui-ci et je ne regrette pas; bon, c’est vrai, il m’aura fallu du temps avant de m’en servir, je me laisse déborder parfois par d’autres projets; il me fallait aussi du tissu à des prix corrects et j’ai profité de prix attractifs chez Mondial tissus pour coudre à moindre frais; comme ça, en cas d’échec, pas trop de regrets! Au final, je ne m’en sors pas trop mal; j’ai pris mes mesures et choisi la plus petite taille et la casquette me tient bien, sans trop serrer; les explications, avec beaucoup de dessins, sont claires et bien compréhensibles; juste quelques difficultés à la fin pour tout assembler, mais rien d’insurmontable non plus!

Vous l’avez compris, mon tissu en velours côtelé vient de chez Mondial tissus, la doublure intérieur en toile de coton également; rien à redire, un tissu parfait à travailler; j’ai adoré ce projet et j’ai repéré un sweat à coudre à la surjeteuse, parfait pour tester ma nouvelle machine!

Coudre, c’est facile chez: https://www.facebook.com/edisaxe/?fref=ts

Violette et Marcel

Il était dit que Marcel trouverait sa belle parce que, soyons clairs, entre Rapido le lapin et Marcel le hérisson, il y avait une incompatibilité d’humeur et leur belle entente aura été de courte durée, le pauvre Marcel ayant failli passer de vie à trépas en un coup de quenotte de lapin….Heureusement la belle Violette a fait son apparition dans la vie de Marcel, il a revêtu son plus beau béret, elle a mis son joli ruban et ils se marièrent et eurent beaucoup de petits hérissons….Enfin pour les bébés hérissons, je ne suis pas sûre que ma dextérité me permette de réaliser d’aussi petits « personnages « au crochet, alors je vous laisse imaginer leur belle histoire, mais ce qui est certain, c’est que ces deux-là s’entendent à merveille  et ont pleins de choses à se raconter en secret.

Comme vous l’avez compris, Violette (dont j’ai choisi le prénom en fonction de la couleur du fil choisi), tout comme Marcel, proviennent de la belle imagination de Virginie Karakus alias Oh bout du fil; c’est le premier personnage proposé dans le livre « Crochet, des créations pour les enfants »; tous les deux sont réalisés en laine MicroGrande Schachenmayr, et en Partner 3,5 de chez Phildar; je précise que c’est un choix de laine personnel car l’auteur préconise pour le corps du hérisson de la Partner 6, du coup le résultat est forcément différent du modèle; maintenant à vous de jouer.

https://www.facebook.com/ohboutdufil/?fref=ts

Quand Marcel rencontre Rapido

Mais qu’est-ce qu’elle raconte encore? Rassurez-vous, même si le rhume a eu raison de moi ces derniers jours, je n’ai pas perdu tous mes neurones, je vous raconte juste l’histoire d’une belle découverte, celle du livre de Virginie Karakus « Crochet, des créations pour les enfants » aux éditions Créapassions, mais aussi l’histoire d’une belle rencontre entre Marcel le hérisson, le premier héros de ce livre et Rapido, notre lapin nain, qui porte bien son nom parce que les photos n’ont pas été facile à prendre avec ces deux loustics!

Bon, autant vous le dire de suite, il y aura d’autres créas en crochet issues de ce livre parce que j’adore les modèles proposés, l’univers de la créatrice, Miss Oh bout du fil (https://www.facebook.com/ohboutdufil/?fref=ts) et les explications sont vraiment bien adaptées à quelqu’un comme moi qui, même si je commence à m’y connaitre, a encore besoin d’aide et d’explications claires, précises et c’est bien ce que ce livre propose; j’ai choisi Marcel le hérisson parce que c’est le premier du livre, donc logiquement c’est un des plus faciles, et c’était parfait pour découvrir ce livre.

J’ai choisi un reste de laine chiné en brocante que j’avais déjà utilisé pour un Maud-doudou et pour le corps, de la Phildar Partner 3,5, coloris Porcelaine. Des yeux sécurisés achetés sur Amazon et un reste de fil noir un peu épais pour le museau. N’est-il pas craquant, ce petit Marcel? Mais comme il se sent un peu seul, je vais peut-être lui faire une bonne amie.